Accueil > Actualités > Bienvenue aux six nouveaux doctorants et post-doctorants

Bienvenue aux six nouveaux doctorants et post-doctorants

Cet automne, trois nouvelles thèses et trois post-doctorats démarrent dans le cadre des travaux du LabEx G-eau-thermie profonde.

Pas moins de trois doctorants rejoignent le groupe 1 Sismologie. Damien Kula, d’origine polonaise, démarre sa thèse dans le cadre du suivi de réservoirs géothermiques à partir du bruit sismique. La thèse est co-financée par le LabEx G-eau-thermie profonde, Storengy et ES-G. Alexandra Renouard étudiera la sismicité du nord-est de la France (structures et aléa), sous la direction de Alessia Maggi, dans la cadre d’un projet LabEx 2017. Rike Kopke s’intéressera quant à elle à la localisation de la microsismicité induite sur le site de Rittersfhoffen. Sa thèse est en co-tutelle avec KIT, co-encadrée par Jean Schmittbuhl et Thomas Kohl.

Jessica Murray, argentine de naissance, rejoint le groupe 5 Hydro-géochimie pour un post-doctorat dans le cadre d’un partenariat avec Total. Sous la direction de Bertrand Fritz, elle étudiera la faisabilité de la récupération de l’hydrogène en contexte géothermal.
Clio Bosia, démarre également un post-doctorat, financé par le Labex, sous responsabilité de Yann Lucas, dont la mission est l’analyse minéralogique et isotopique d’échantillons de roches (Ringelbach et Strengbach).
Christine Heimlich, qui a soutenu sa thèse l’année dernière en géodésie, poursuit en post-doc pendant quelques mois pour travailler sur les enquêtes en sciences sociales, sous la direction de Philippe Chavot (groupe 6 Sciences sociales)

30 octobre 2017