Accueil > Formation > Formation à l’EOST > Témoignages > Coralie Aichholzer, étudiante en Master

Coralie Aichholzer, étudiante en Master

ITW

Coralie Aichholzer

Etudiante en Master

Vous avez fait votre stage de Master 1 au sein du LabEx G-EAU-THERMIE PROFONDE, quel était l’objet de ce stage ?

Durant mon stage de Master 1 sous la direction de P. Duringer, j’ai principalement étudié les diagraphies de GRT1. L’objectif était de redéfinir des limites de sous-unités lithologiques, principalement dans les grès du Buntsandstein (Trias inférieur) sur le forage GRT1 (Rittershoffen). Au cours de ce travail, j’ai découvert des techniques de mesure géophysique comme la diagraphie gamma ray (mesure de la radioactivité naturelle), l’utilisation du Caliper (pour mesurer le diamètre du forage) ou encore les venues de gaz. J’ai eu l’occasion d’aller sur le terrain pour voir les couches ‘en vrai’, et également de comparer mes mesures au log stratigraphique de la région. Cette expérience de stage était une première pour moi, et m’a beaucoup apporté notamment en autonomie !

Que vous a apporté de réaliser un stage dans le cadre d’un tel projet ?

C’était une vraie opportunité pour moi car j’ai pu assister à certaines expériences sur le site de Soultz-Sous-Forêts, et j’ai assisté au forage de GRT2 (Rittershoffen). Travailler dans le cadre d’un projet aussi complexe, sur une plateforme de forage où toute l’activité se fait en continu est stimulant : il faut travailler vite et bien et c’est un vrai challenge scientifique !
J’ai rencontré de nombreuses personnes et j’ai découvert une multitude de facettes du métier de géologue !

Et pour la suite ?

Tout de suite après mon stage de Master 1, j’ai effectué un stage d’été pour approfondir mon travail. Mon stage de Master 2 reste dans la continuité : je travaillerai de nouveau sur les limites stratigraphiques, et je ferai de la corrélation inter-puits. Si j’étais d’abord intéressée par la stratigraphie lorsque je cherchais mon premier stage, j’ai découvert l’univers de la géothermie profonde et j’aimerais travailler dans ce domaine à l’issue de mes études !

Propos recueillis en Décembre 2014.
Coralie Aichholzer a désormais terminé son Master. Elle est actuellement embauchée en CDD à l’EOST et elle travaille sur la valorisation des données de stratigraphie acquises sur les forages géothermiques de Rittershoffen et Soultz.

26 février 2016