Accueil > Formation > Stages > Circulation > 2013 - Sismologie - (Master M1) - VERMOREL Simon

2013 - Sismologie - (Master M1) - VERMOREL Simon

Simon VERMOREL

Diplôme préparé : Master 2éme année Science de la Terre Univers et Environnement

Sujet de Stage : Caractérisation du bruit sismique anthropique en Alsace du Nord
Tuteur : Jérôme Vergne

Résumé :
Le bruit est une donnée difficile à expliquer tant ses sources sont distribuées de façon aléatoire dans le temps et dans l’espace. Dans ce travail nous utilisons quatre approches différentes pour caractériser le bruit anthropique mesuré au cours de l’année 2012. Deux d’entres elles nous permettent de quantifier l’amplitude du bruit moyen ambiant généré par les machines industrielles notamment. La médiane de
la densité spectrale de puissance des douze stations et l’étude de l’I68 mettent en avant des périodicités très bien reliées aux activités humaines. Les journées du week-end peu animées sont clairement mises en évidence.
Pour quantifier les évènements impulsionnels, on étudie le nombre de détections par heure enregistrées par l’algorithme STA/LTA et le peakfactor qui quantifie davantage l’amplitude de ces impulsions. Nous étudions uniquement les valeurs du pf <10. Au-delà de ce seuil, les sismogrammes mettent en avant des impulsions de trop fortes amplitudes pour pouvoir être interprétés. Les variations de ces deux paramètres sont intimement liées à la présence de routes à proximité de la station. L’étude de ces quatre paramètres met en avant des périodicités horaires et hebdomadaires du
bruit sismique symptomatiques du bruit anthropique. L’analyse du bruit effectué en Alsace du Nord met en évidence l’atténuation rapide des ondes suivant la distance à la source. Cependant, les deux stations (Ops et For) qui entourent le site géothermique de Soultz-Sous-Forêts mesurent un bruit ambiant important ainsi que des évènements impulsionnels de fortes amplitudes par rapport aux autres stations de l’étude. Ainsi, ces deux stations ne semblent pas adapter à la surveillance du site géothermique.

Rapport de stage :

Rapport de Stage - Master 1 - VERMOREL Simon - 2013
Rapport de Stage

24 mai 2013